COP21 : Projet de construction d’une ferme éolienne dans le sud de la Namibie par l’entreprise franco-namibienne InnoSun, filiale d’InnoVent

PNG - 191.5 ko
Signature du Memorandum of Understanding (MoU), le 4 décembre 2015, dans la galerie des Solutions de la COP 21, par la Directrice générale d’InnoSun, Usuta Imbili, et le ministre de l’Environnement et du Tourisme namibien, Pohamba Shifeta, en présence du PDG d’InnoVent, Grégoire Verhaeghe, et du Secrétaire Général du ministère, Malan Lindeque.

Deux protocoles d’entente, déterminants pour le développement des énergies renouvelables en Namibie, ont été signés dans le cadre de la COP21, le 4 décembre 2015, à Paris, en présence de l’Ambassadeur de France en Namibie.

PNG - 239 ko
Usuta Imbili, Directrice d’InnoSun, Grégoire Verhaeghe, CEO d’InnoVent, Yuanyuan Gao, conseillère aux Affaires commerciales et Economiques de l’Ambassade de Chine en France, Frieda Nangula Ithete, Ambassadeur de Namibie en France, Wei Lu, Directeur général de CGN, Jacqueline Bassa-Mazzoni, Ambassadeur de France en Namibie, Pohamba Shifeta, ministre namibien de l’Environnement et du Tourisme et Christian Egal, Directeur des Filiales Internationales d’EDF –Energies nouvelles, célébrant la signature des protocoles d’entente.

Le premier MoU, signé entre le ministre de l’Environnement et du Tourisme namibien et l’entreprise franco-namibienne InnoSun, prévoit la mise à disposition d’un terrain de 8800 ha, dans la « restricted area » au sud de Lüderitz, un des sites les plus venteux au monde, pour la construction, à partir de 2016, d’un parc éolien d’une capacité seuil de 150 MW pouvant progressivement atteindre 500 MW (80% du pic énergétique actuel du pays).
Le deuxième document est un accord de partenariat exclusif entre InnoSun, le groupe français EDF-Energies nouvelles et l’entreprise chinoise CGN, afin d’œuvrer ensemble au développement de ce parc et d’autres projets éoliens et solaires, destinés à produire à terme une grande partie de l’énergie consommée dans le pays.

JPEG - 79.7 ko
L’Ambassadeur de France en Namibie en compagnie de Grégoire Verhaeghe, CEO d’InnoVent, expliquant le projet au ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius et à la Directrice de la galerie des solutions, Stéphanie Gay-Torrente

Après la construction à Omburu, fin 2014, de la première centrale solaire de Namibie, ce nouveau projet innovant de l’entreprise franco-namibienne pourrait rapidement rendre la Namibie indépendante en matière d’approvisionnement énergétique et faire du « Pays des Braves » le premier pays d’Afrique autosuffisant grâce aux énergies renouvelables.

PNG - 338.1 ko
L’Ambassadeur de France en Namibie en compagnie de Stéphane Gompertz, Ambassadeur Climat pour l’Afrique, qui s’était rendu en Namibie, en juin 2015, à l’occasion d’un Park Talk sur la COP21 organisé par le CCFN

Dernière modification : 01/02/2016

Haut de page