Conférence sur le développement durable de la Namibie dans le cadre de la COP21 “La Namibie et les énergies renouvelables”

Une conférence était organisée le 17 mai 2016 au Centre Culturel franco-namibien (CCFN) avec de nombreux intervenants des secteurs public et privé sur le thème du développement durable de la Namibie dans le cadre de la COP21.

JPEG

Organisée conjointement par l’Ambassade de France en Namibie et l’Association du secteur des Energies Renouvelables de Namibie (REIAoN), avec le soutien financier de la Fondation Friedrich Ebert (Allemagne) et de la société franco-namibienne Innosun, elle a réuni plus de 170 personnes intéressées par un thème stratégique – et très commenté - en Namibie.

JPEG Jacqueline Bassa-Mazzoni, Ambassadeur de France en Namibie, entourée du Prof. Peter Katjavivi, président de l’Assemblée Nationale (extrémité gauche) et de Mr. Theophilus Nghitila, commissaire à l’Environnement au ministère de l’Environnement et du Tourisme (à droite). Au deuxième rang, l’équipe d’InnoSun et le Conseiller de Coopération de l’ambassade M. Patrick Portes.

Les représentants des institutions nationales et du gouvernement présents ont clairement affirmé la volonté du gouvernement d’entrer de plain-pied dans une production électrique verte, décarbonée via les ressources énergétiques renouvelables, abondantes dans ce pays.

Le Professeur Peter Katjavivi, Président de l’Assemblée Nationale, M. Ben Amadila, parlementaire, figure historique nationale, MM. Malan Lindeque, Theophilus Nghitila, Benedict Libanda du ministère de l’Environnement et du Tourisme, le Haut-Commissaire de l’Inde M. Shri KUMAR TUHIN, Mme Jacqueline Bassa-Mazzoni, Ambassadeur de France, et M. Kombadayedu Kapwanga, Président de la Chambre des Mines et de l’Energie, ont tous souligné l’importance critique des énergies renouvelables pour le développement socio-économique du pays.

Des entreprises privées (InnoSun et la banque RMB Namibie) et des ONG parmi lesquelles REIAon ont présenté leur expertise pour engager des solutions innovantes et pour les financer, afin de faire de la Namibie un pays à l’indépendance énergétique constituée à partir des énergies renouvelables disponibles en abondance et en qualité en Namibie.

JPEG De gauche à droite : M. Theophilus Nghitila, Dr. Malan Lindeque, Secrétaire Général du ministère de l’Environnement et du Tourisme (MET), M. Benedict Libanda, directeur de l’Environmental Investment Fund (EIF) et M. Grégoire Verhaeghe, PDG d’InnoSun.

Les présentations ont donné lieu à de nombreuses questions et interactions avec un public passionné par ces questions autant que par les solutions existantes qui pourraient être mises en œuvre dans le court et moyen termes.
Cet événement faisait partie d’une série de conférences qui se tiendront au CCFN tous les mois (jusqu’en novembre prochain), sur une thématique différente en lien avec l’avancement de la COP21 sous présidence française. La prochaine édition aura lieu le 28 juin.

Dernière modification : 12/07/2016

Haut de page