Lancement officiel du programme SUNREF de l’AFD en Namibie

En visite à Windhoek, l’Agence Française de Développement (AFD) a procédé au lancement du programme SUNREF (Sustainable Use of Natural Resources and Environemental Finance) à travers la signature d’une convention de prêt avec deux banques locales pour le financement de projets verts et d’un accord de subvention avec l’Environmental Investment Fund pour héberger l’assistance technique.

Concrétisant les discussions des précédentes missions de l’AFD en Namibie, deux conventions de prêt de 15 millions d’euros chacune ont été signées avec la filiale namibienne de la banque sud-africaine FNB et avec la banque locale Bank Windhoek.
Dans le cadre du programme SUNREF, cette ligne de crédit verte de 46 millions d’euros permettra le financement de projets dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’agriculture durable et du tourisme vert en Namibie.

JPEG - 4 Mo
De gauche à droite : Olivier Horsthemke, directeur des affaires de la FNB Namibia, Martha Stein-Sochas, directrice régionale de l’AFD, S.E. Jacqueline Bassa-Mazzoni, Ambassadeur de France, Michelle van Wyk, trésorière de la FNB Namibia.
JPEG - 1.8 Mo
De gauche à droite : Claire Hobbs, trésorière de la Bank Windhoek, Baronice Hans, directrice exécutive de la Bank WIndhoek, Martha Stein-Sochas, directrice régionale de l’AFD et S.E. Jacqueline Bassa-Mazzoni, Ambassadeur de France.

L’AFD a également signé un accord de subvention d’un million d’euros avec l’Environmental Investment Fund (EIF), une institution sous tutelle du Ministère de l’Environnement et du Tourisme, pour apporter l’assistance technique destinée à soutenir les banques partenaires pour la mise en œuvre du programme. Cette signature vient concrétiser la lettre d’intention signée par les deux institutions le 29 novembre 2016, en marge de la visite officielle du Président Geingob en France. Le ministre namibien de l’Environnement et du Tourisme, Pohamba Shifeta, présent lors de la signature, a réitéré la volonté de la Namibie de respecter les engagements pris lors de la ratification de l’Accord de Paris.

JPEG - 30.3 ko
De gauche à droite : S.E. Jacqueline Bassa-Mazzoni, Ambassadeur de France, Martha Stein-Sochas, directrice régionale de l’AFD, Benedict Libanda, directeur général de l’EIF et Hon. Pohamba Shifeta, ministre de l’Environnement et du Tourisme.

Cette mission de l’AFD a donc été l’occasion de réaffirmer l’engagement commun de la Namibie et de la France à lutter contre le changement climatique. Elle s’est également inscrite dans la dynamique de la visite du Président namibien en France en novembre dernier, tant sur le plan économique que diplomatique.

Dernière modification : 12/06/2017

Haut de page