NAMPORT, l’Autorité Namibienne des Ports et le Port de Dunkerque signent un accord de partenariat

NAMPORT, l'Autorité Namibienne des Ports et le Port de Dunkerque signent un (...)

Ce jeudi 21 Février, les deux CEO Bisey /Uirab et Stéphane Raison, se sont réunis pour la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU). La signature s’est tenue au sein des installations de NamPort à Walvis Bay en présence de S.E. Claire Bodonyi, Ambassadrice de France en Namibie, du Conseiller Séctoriel Régional de l’Ambassade de France basé à Pretoria, Jean-Baptiste Dabezies et de l’Agence Française de Développement. Plusieurs entreprises françaises dans le secteur de la logistique basées à Walvis Bay : CMA-CGM, Bolloré ainsi que Bureau Veritas, assistèrent à la signature de l’accord.

La Namibian Ports Authority, dénommée Namport est une entreprise publique qui représente l’autorité des ports nationaux de la Namibie et s’occupe de leur gestion à Walvis Bay et Lüderitz. Depuis 2013, grâce à un prêt de 300 millions d’USD accordé par la Banque africaine de développement le port de Walvis Bay entreprend un grand projet d’extension. La construction d’un nouveau terminal à conteneur permettra un accroissement des capacités de manutention de 350 000 unités EPV à 750 000 EPV par an sur une surface de 40 hectares de terres récupérées sur la mer.

Le Grand Port de Dunkerque est l’autorité en charge du troisième plus grand port Français. Le port s’étend sur 7000 hectares et comprend une façade maritime de 17km pouvant accueillir les bateaux les plus imposants.

Les deux entités publiques se sont rencontrées pour la première fois en Octobre 2018, lors d’une première visite du Port de Dunkerque à Walvis Bay. Une contre-visite s’est suivie au mois de Novembre de Namport au Port de Dunkerque. A la suite de cette deuxième rencontre, il a été convenu entre les deux parties partageant cette même façade Atlantique de travailler sur un accord de partenariat pour renforcer leurs échanges.

Ce MoU a pour vocation :

• D’intensifier la coopération et les activités industrielles entre les deux parties ;

• D’explorer les initiatives mutuellement bénéfiques telles que le partage d’informations et de politiques sur un large éventail de sujets intéressant les activités des deux entités portuaires (développement des infrastructures, amélioration de l’environnement…) et pouvant les aider à améliorer le commerce et les services maritimes ;

• D’accroitre l’échange d’expertise dans les domaines de la formation, du partage d’informations et du transfert de technologies d’exploitation et de gestion des ports.

La Convention a été signée lors d’une cérémonie à laquelle se sont exprimés dans cet ordre, Bisey /Uirab, Stéphane Raison et Claire Bodonyi qui se félicitent de ce partenariat.

« Les deux territoires souhaitent notamment renforcer leurs échanges dans le domaine halieutique et ainsi valoriser l’expérience remarquable et à forte valeur ajoutée des nombreux professionnels du littoral de la Côte d’Opale. Il faut également souligner que cet accord que nous venons de signer est aussi le préambule à une mission commerciale de grande envergure en Namibie qui pourrait prendre forme dès la fin de cette année ». − Stéphane Raison lors de la signature

L’accord signé entre Namport et le Port de Dunkerque arrive au moment opportun pour l’autorité namibienne, qui est sur le point d’achever son grand projet d’extension et qui envisage de confier la gestion du port au secteur privé.

La couverture médiatique a été assurée par New Era, The Sun, Republikein, The Economist et NBC (principale chaîne de télévision locale) :

New Era : https://neweralive.na/posts/namport-signs-mou-with-dunkerque-port-in-france
The Sun and Republikein : https://www.republikein.com.na/nuus/busy-port-of-walvis-bay-2019-02-22
The Economist : https://economist.com.na/42217/wheels-wings/namport-inks-agreement-with-french-entity-to-promote-business-relations/
NBC : https://www.nbc.na/news/namport-and-dunkerque-sign-mou.20785

Le lendemain de la signature, le Conseiller Sectoriel Régional, Jean Baptiste Dabezies et la Chargée de mission infrastructure, Morgane Martin se sont réunis avec l’équipe de Namport pour leur présenter un instrument de coopération et préparation de projet : le FEXTE, fond d’expertise technique et d’échanges d’expériences. Ce dispositif finance des programmes de coopération technique et des études de préparation de projet.

Les besoins et attentes des deux parties vis-à-vis de cet outil cogéré par l’AFD et la Direction Générale du Trésor ont été recensés et la mise en place du FEXTE est prévue pour ce premier semestre. Pour le Port de Dunkerque, l’analyse de la chaine logistique régionale est primordiale, quant à Namport ils souhaiteraient obtenir de l’assistance technique sur l’amélioration et l’optimisation des flux ainsi que du renforcement des compétences en interne.

Dernière mise à jour le : 26 février 2019
Retour en haut